20/ 11 / 2019

je suis restée ici

on-the-road ; D#G ; Dieuvie#Gerard

14ème de Road-Trip

9ème jour en Espagne.

Bonjour Santiogo !

Le conforte après l'inconfort, source de renaissance. Une courte mais bonne nuit de sommeil pour affronter de bonne humeur et de bonne volonté la journée d'aujourd'hui.

Une journée qui commence matinal afin de profiter au maximum de mon expédition photographique de la ville.
Tout de même la journée ne commença pas comme je l'aurais pensé. Pour la première fois, le Mcdonald's où j'avais pris siège pour travailler n'a pas voulu que je m'y installe sans consommer et que je laisse ma voiture sur leur parking pour la journée. J'ai eu affaire à des responsables plus âgés et plus exigeants, au contraire habituellement d'être face à des employés plus jeunes et plus compréhensibles. Mais mon impression du jour reste celle qu'une grande majorité des habitants de Santiago soient moins accueillants que ceux des villes précédentes.

Toutes-fois, je m'étais préparé mentalement et physiquement pour passer une bonne journée en toute positivité.  Il me fallait aussi trouver un moyen d'affronter cette dernière qui s’annonçait pluvieuse. De ce fait, j'ai usé de mon imagination pour adapter mon appareil photo à passer la journée sous la pluie. Et le résultat est très satisfaisant. La journée a été parfaite.

À 20 minutes à pied du lieu où j'avais pris domicile, je rejoins le centre-ville. Santiago, est une ville magnifique en son centre. Il a gardé son charme et son architecture traditionnel. Et même sous une forte pluie, elle a pu conquérir mon cœur. Je reste donc dans l'idée d'y revenir un jour pour le pèlerinage.

Fin de journée, début de soirée, on remonte tranquillement à la voiture. L'ayant garé devant un petit bar du quartier, j'en ai profité pour y faire une petite halte de travail. L'accueil de ce matin au Mcdo m'avait certes un peu refroidi. Puis à la différence que le gérant de ce bar, a accepté que je m'y installe un peu sans consommer. Après une petite heure de travail je me décide quand même à faire un saut un Mcdo afin de bénéficie de la Wi-Fi. Un moment du départ, un client du bar, s'est gentiment proposé de me payer le café, alors j 'y suis restée un peu pour partager ce réconfort de fin de journée.

Et la journée se termine au mcdo comme prévu, avec une petite infusion à la camomille.
Et ensuite j'ai retrouvé la parking sous terrain de l'immeuble où j'avais dormi la veille pour une autre nuit  au chaud.

Ce que j'ai vu

J'ai capturé l'humeur de

Le principe de "capteur d'humeur", est d'aller à l'encontre des personnes dans la rue et de leur demander d'exprimer leur humeur à travers une photo.

Nous