25 / 11 / 2019

je suis passée par

on-the-road ; D#G ; Dieuvie#Gerard

19ème de Road-Trip

5ème jour au Portugal.

Au revoir Porto, bonsoir Aveiro

 

Une nuit  à 15°c. Réconfortant quand on dort dans sa voiture en plein mois de novembre.

Mâtiné et début d'après-midi consacrés au travail au centre commercial. Je dois avouer me sentir vraiment comme chez moi dans ce lieu. C'est impressionnant aussi de voir le nombre de personnes qui viennent ici pour travailler, que ce soit seul ou en groupe. Le petit côté malsain est qu'il y a toutes les restaurations autour mais bon, à chacun sa force de résister. Moi j'y arrive en tout cas. 

Ce lieu va vraiment me manquer, j'aurais aimé l'emmener tout à long du reste de mon voyage. 


 

Après le travail, je reprends mes visites de la veille dans la zone touristique, le centre historique de Porto. Pour anticiper mon départ je déplace mon campement à 10-15 minutes du Pont Dom-Luís (Ponte Luiz I), là où j'avais stoppé mes visites la veille. en continuant à pied jusqu’au pont, j'ai dû passer par tout le quartier et la place Ribiera (Praça da Ribera) situé le long du fleuve Douro. L'architecture du quartier toujours aussi fascinante avec son ambiance très chaleureuse. Tout le monde se mélange, les touristes de toutes les nations, mais c'est convivial, encore plus avec Nietzsche qui ne cesse de jouer les mascottes en recevant des compliments "que lindo" (comme il est beau) et des caresses. 

On s'est baladé, les deux côtés du Douro (côté Porto, quartier Ribiera & côté Vila Nova de Gaia), pour ensuite monter à 395 mètres au-dessus sur le pont Dom-Luís. 

 

Aujourd'hui, était une belle journée car Porto m'a offert un dernier jour sans pluie afin d'avoir une visite des plus agréables de son centre historique. Moi qui étais sceptique en arrivant ici dans les premiers jours, je repars après 5 jours de campement avec un petit pincement au cœur. Il est toujours un peu émouvant pour moi de partir d'un lieu quand je commence à y prendre mes marques. Mais c’est ce que j’apprécie aussi dans ce voyage, me familiariser avec la population et en parallèle “jouer” les touristes.

 

Fin de journée, je prends donc la route pour Aveiro, une petite ville à 80 km plus bas. 

Premier réflexe en arrivant est de trouver un nouveau centre commercial pour remplir les bouteilles d'eau et se préparer pour la nuit. Le choix s'est porté pour Auchan, mais ce dernier m’a fait regretter mon centre commercial de Porto. Ensuite, j'ai installé la voiture sous le portillon d'un petit quartier à proximité pour rester à l'abri de la pluie, prévu dans la nuit. Exténuée par la journée et la route, je m'en vais m'endormir de bonne heure. 

Ce que j'ai vu

J'ai capturé l'humeur de

Le principe de "capteur d'humeur", est d'aller à l'encontre des personnes dans la rue et de leur demander d'exprimer leur humeur à travers une photo.

Nous

on-the-road ; D#G ; Dieuvie#Gerard