23 / 11 / 2019

je suis restée ici

10.JPG

17ème de Road-Trip

3ème jour au Portugal.

Bonjour Porto !

On ce jour de samedi matin, je ne presse pas pour me lever. La pluie continue de s'abattre sur le toit de la voiture mais la météo a prévu de l'éclairci dans la journée alors je reste optimiste.

Un fois levé, je rejoins le Shopping Cidade do Porto, situé à quelques mètres de mon lieu de campement. Un centre commercial vraiment complet, avec des étages dédiés à au shopping et d'autres à la restauration. J'en profite pour aller faire un brin de propreté complet dans leur toilette publique (il est plus pratique d'utiliser les toilettes pour handicapé). Ensuite j'ai rejoint le mcdonald's situé sur le même lieu, pour travailler un peu sans cette fois-ci avoir eu besoin de consommer.

À ce 3ème jour sur Porto, je n'ai toujours pas réussi à trouver une boulangerie vendant des sandwichs. J'avais pris cette habitude-là en Espagne de prendre mon sandwich a la boulangerie car ça ne coûtais vraiment pas cher et ça me permettait de gouter la production locale. Alors après mon travail je me suis lancée une dernière fois à la recherche de ce fameux sandwich. Un échec de plus. Déçu, j'ai du me résoudre à regarder sur la Map des supermarchés à proximité. Et là grand miracle, j'aperçois un Lidl, qui généralement vend du très bon pain, et des viennoiserie type croissant, pain au chocolat etc. Résultat des courses pour moins de 3 euros je ressors avec une baguette de pain, un pain au chocolat, un croissant, et deux pâtisseries salées bien garnies. Un régal gustatif aussi voire mieux que dans certaines boulangeries.

Une journée calme sous le soleil, dédié surtout à prendre soin de moi, et reprendre des forces.

La fin de journée se termine par une petite balade photo avec Nietzsche et s'ensuit, le retour au centre commercial pour travailler. Ici ils disposent d'un espace "salon" avec  télévision, prise électrique et Wi-Fi pour travailler en toute tranquillité.

Enfin il y a un peu de monde ce soir, venu pour venu pour regarder le match de foot. Une soirée un peu plus animé, ça ne peut que me faire un du bien.

Je commence aussi tout doucement à m'acclimater avec l'environnement portugais, la langue et surtout la population qui finalement reste convivial quand on les aborde. Tout de même, ils ont l'air tous fasciné par la présence de Nietzsche. Il est vrai que je n'ai pas vraiment croisé de chien sur Porto. À la grande différence de l'Espagne où on y voyait presque un chien par personne.

Ce que j'ai vu

Nous

on-the-road ; D#G ; Dieuvie#Gerard