12 / 12 / 2019

je suis passé par

on-the-road ; D#G ; Dieuvie#Gerard

35ème de Road-Trip

9 + 5ème jour en Espagne.

Au revoir La Línea , bonjour Málaga

Réveil faible. Ce matin je manque d'énergie, malgré une grande nuit de sommeil. Mon coup de froid de ces derniers jours s'estompe. Je reste toute la mâtiner dans la voiture à me reposer pour ensuite aller chercher mes petites pâtisseries habituelles au Lidl, faire mon brin de toilette au gant et remplir mes bouteilles d'eau dans leur sanitaire. 

 

Avec ces derniers jours un peu compliqués financièrement, j'ai dû profiter un peu de la générosité de quelques passants pour demander gentiment des petites pièces pour mes repas. C'est réconfortant de voir que certaines personnes ont vraiment le cœur sur la main. Un homme m'avait même donné un billet de 10 euros ce qui m’a permis d’acheter de la nourriture pour Nietzsche et de quoi faire deux repas pour moi. 

 

Cette aventure est vraiment complète, avec ces jours de pluie et de beau temps, de confort ou d'inconfort. Elle m'apprend énormément en relation humaine, en découverte architecturale et en développement personnel. 

 

En attendant mon aide financière par le western union pour partir, je profite de la journée pour continuer à me reposer en lecture, dans la voiture. Nietzsche lui a pu profiter de rencontrer d'autres chiens au parc pour chiens à proximité. 

Dans cette région de l'Andalousie je remarque beaucoup de parcs clos pour chien, ce qui est vraiment appréciable pour nos petits amis mais aussi pour nous maîtres, de se rencontrer et discuter. 

 

Fin d'après-midi, je rejoins un mcdonald’s pour travailler et ensuite direction le centre-ville pour récupérer mon wester union. Je vais enfin pouvoir reprendre la route soulagée. La Línea est une petite ville agréable, que je n'ai malheureusement pas eu le cœur pour la visiter, mais au prochain voyage.

 

La nuit est déjà tombé, je suis sur la route pour Málaga. Toutes les villes sur la route sont éclairées. Les bâtiments d'une grandeur impressionnante, nous donnent ce sentiment de se balader à l'intérieur d'un musée ou d'une maquette et d'être que des miniatures. Mais c'est magnifique, de voir la grandeur de l'imagination de l'homme. 

 

Málaga est grand et impressionnant. La ville est animée pour un jeudi de sortie étudiante, en mixte avec la présence de quelques touristes. Mais c'est très agréable. En me promenant dans le centre-ville je tombe sur deux jeunes hommes, qui en voulant simplement caresser Nietzsche, m'ont proposé après un bref échange de passer la soirée avec eux et une chambre dans leur colocation. 

 

Éric et Yannick sont deux jeunes Camerounais, habitant depuis près de 3 ans sur Málaga et travaillant en restaurant. Ils sont d'une sympathie et d'une joie de vivre incroyable. Ils m'ont invité pour la soirée, m'ont présenté à leurs amis, m'ont fait visiter des lieux où ils ont l'habitude d'aller s’amuser. Málaga est une ville très étudiante et très festive, Mais je suis ravie d'avoir rencontré ces deux nouveaux amis qui m'ont redonné de la joie de vivre après ces derniers jours un peu difficiles.

Ce que j'ai vu

J'ai capturé l'humeur de

Le principe de "capteur d'humeur", est d'aller à l'encontre des personnes dans la rue et de leur demander d'exprimer leur humeur à travers une photo.

IMG_5038-min.JPG

Mon hébergeur

IMG_5233-min.JPG