27 / 12 / 2019

je suis restée ici

on-the-road ; D#G ; Dieuvie#Gerard

50ème de Road-Trip

9 + 20ème jour en Espagne.

Bonjour Barcelona

Nuit blanche. Cette nuit je n'ai pas réussi à trouver le sommeil. Dans cette attente que la journée commence, j'ai pu faire la connaissance de Lisa, jeune Française vivant sur Barcelone depuis 5 ans et travaillant en tant que réceptionniste à L'auberge de jeunesse où j'ai passé ma nuit. D'une grande sympathie, cette jeune femme me fit passer gratuitement au petit déjeuné que proposer L'Hostel. Ainsi dans les environs de 7h, j'ai profité de remplir un peu mon estomac, en contemplant la douceur colorée du lever du jour qui reflétait toute la plage. 

 

Après cet agréable moment, je me suis forcée à aller me recoucher pour une petite heure avant l’heure finale du rendu des clés (10h).

 

Nietzsche avait passé la nuit dans la voiture, sur une place visible aux caméras extérieures de l'auberge, car Barcelone est réputée, selon les dire des habitants, pour de nombreux vols dans les voitures. Au réveil et après avoir regroupé toutes les affaires dans la voiture. Je décide de m'asseoir un petit temps sur la plage afin de profiter du soleil et d’un peu de calme afin de réfléchir à l'organisation de ma journée. Mais au retour vers la voiture, cette dernière, avec Nietzsche dedans n'y était plus. 

 

La fourrière était passée aussi vite le vent, me laissant simplement un autocollant triangulaire bleu au sol, pour m'indiquer le lieu de récupération. 40 minutes de marche plus tard je récupère Nietzsche dans le coffre. Mais pour une amende de 177 euros, je ne pouvais malheureusement pas récupérer la voiture. Alors il me fallait prendre la journée pour trouver une solution de financement. 

 

Sous un soleil frais, Nietzsche et moi avons passé la journée à marcher en quête de solution. Barcelone est grand alors chaque trajet vers un point A à un point B étaient d'une moyenne de 40 minutes. Mais j'ai pris le temps aussi faire quelques photos en passant au niveau de quelques attractions touristiques tel que la "Sagrada Família". 

 

Fin de journée, de retour complètement fatigué à la fourrière sans solutions. Le lieu étant dans un grand parking privé à deux niveaux, on s'y croirait comme dans un centre commercial. J'étais étonnée de voir autant de monde qui défilait pour autant de voiture réquisitionnée. Avec la fatigue, et le refus de tout ce que je leur demandais, j'ai fini par craquer et m'endormir un peu dans la salle d'attente. 

 

Mais une bonne âme vient nous délivrer de cette mésaventure journalière. Lisa, avec qui j'avais gardé un contact téléphonique, après avoir été informé par ma situation, m'a proposé de m'avancer une bonne partie de l'amende et une chambre pour loger cette nuit dans sa colocation. Je ne peux qu'accepter cette chaleureuse attention et remercier ma bonne étoile de toujours briller même dans les moments tels que celui-ci. 

 

Je laisse la voiture à la fourrière pour la nuit, car je n'avais plus aucune force de faire des allées-retours. Et la journée se fini en bonne compagnie au chaud chez Lisa avec Nietzsche. 

Ce que j'ai vu

Mon hébergeuse

on-the-road ; D#G ; Dieuvie#Gerard